Sicile : une île qui a beaucoup à raconter

Au milieu de la Méditerranée, la Sicile est un berceau de traditions, d’art, d’histoire et de nature, comme en témoigne la reconnaissance par l’UNESCO de sept sites au patrimoine mondial.
En Sicile on trouve des villes uniques comme Taormina, Cefalù, Erice qui s’alternent à d’autres pleines de vie et d’histoire, telles que Palerme, Catane, Syracuse et d’anciens villages de pêcheurs.
Le parc de la Nebrodi avec ses reliefs verdoyants, le Parc de l’Etna, avec le plus haut volcan actif en Europe, le parc de les Madonie et la zone fluviale de l’Alcantara sont le cœur palpitant et vert de l’île, ainsi que de magnifiques réserves naturelles, comme le bois de Malabotta (Messine), le Zingaro (Trapani), Vendicari (Syracuse), le Stagnone (Marsala), les salines et les moulins à vent de Trapani et Paceco et bien plus encore.
Parmi les nombreuses destinations d’intérêt historique, culturel et artistique qui ponctue l’île, la vallée des temples (Agrigente), les sites archéologiques de Selinunte et Segesta (Trapani), le splendide baroque de Noto, les vestiges du théâtre grec de Syracuse, la Villa romaine Du Casale di Piazza Armerina (Enna).
La beauté de l’île est enrichie par l’hospitalité de ses habitants et se célèbre surtout à table, avec la grande variété de produits de la gastronomie locale et de saveurs uniques et inimitable.

Les Iles Eoliennes, perles de la Méditerranée

Les îles éoliennes sont les sept magnifiques perles de la Méditerranée. Disposées dans la mer en forme d’un grand Y en face de la côte sicilienne qui abrite le Capo d’Orlando Marina, Elles sont toutes d’origine volcanique et chacune a son propre charme particulier.
L’histoire de Lipari, Vulcano, Salina, Panarea, Stromboli, Filicudi et Alicudi est ancienne et selon la légende leur nom dérive du Dieu Aeolus, qui s’est réfugié là-bas et a été adoré par les insulaires pour sa renommée en tant que souverain des vents.
Au cours des siècles les îles éoliennes ont enchanté les voyageurs de partout dans le monde pour la clarté des fonds marins, pour l’environnement naturel, pour les deux volcans actifs Stromboli et Vulcano, pour les petits villages pittoresques et la convivialité des habitants.

Capo d’Orlando, entre mer et montagnes

Selon la légende Capo d’Orlando aurait été fondée au moment de la guerre de Troie par Agatirso, fils de Aeolus, mais son nom remonte plus au moins à l’époque normande, en honneur du Paladin Orlando qui s’y reposait pendant une croisade en Terre Sainte. Née comme un village de pêcheurs, Capo d’Orlando est devenu dans le temps une ville moderne et animée avec une vocation touristique très forte. Le promontoire, connu comme « Monte della Madonna » est une roche surplombante la mer Tyrrhénienne et une côte qui alterne plages de sable blanc et rochers.
Au-delà de la ville, on trouve le vaste et verdoyant parc des Nebrodi connu pour ses paysages caractéristiques et pour la variété de la flore et de la faune. Ses bois, ses lacs, ses petits villages de montagne méritent plus qu’une visite, ainsi que la dégustation de produits typiques : viandes de porc des Nebrodi, fromages, miel et encore d’autres délices.